Tintin au Tibet

Tintin au Tibet (1960) est le 20e album de bande dessinée des aventures de Tintin.

  • L'histoire :

En vacances à Vargèse, une station savoyarde imaginaire, Tintin apprend par le journal une catastrophe aérienne au Népal. Après cette nouvelle, Tintin fait un rêve où il voit son ami Tchang vivant, l'appelant au secours. Le lendemain, Tintin reçoit justement une lettre de Tchang, qui lui annonce sa prochaine visite. Il réalise que Tchang était dans l'avion, et, convaincu par son rêve, décide de partir à sa recherche, accompagné du capitaine Haddock...
C'est ainsi qu'avec l'aide de Tharkey, un sherpa népalais, ils retrouvent l'épave, mais point de traces de Tchang. Tintin trouve alors une grotte où son ami a gravé son nom, preuve qu'il est vivant. Après avoir été accueillis dans une lamaserie et assisté à la vision d'un lama du nom de Foudre Bénie, ils se rendent à l'endroit indiqué et retrouvent Tchang qui avait été recueilli par le yéti.

  • Le saviez-vous ?

Le Dalaï-lama, chef temporel et spirituel du peuple tibétain, a remis le 1er juin 2006, à Bruxelles, le prix Lumière de la vérité 2006, l'un des plus prestigieux du mouvement tibétain International Campaign for Tibet (ICT), à la Fondation Hergé pour sa contribution significative à faire connaître le Tibet auprès du grand public. Pour de nombreux lecteurs, Tintin au Tibet a constitué une première introduction aux paysages et à la culture de ce pays.

En 2001, l'éditeur chinois de l'album a cru bon d'en traduire le titre sous le libellé : « Tintin au Tibet chinois ». La famille d'Hergé informée manifesta son opposition en menaçant de cesser toute collaboration avec l'éditeur, arguant que cette transformation du titre dénaturait l'œuvre. L'éditeur céda ; le titre actuel en mandarin est devenu Tintin au Tibet et les tirages qui comportent le titre « colonialiste » sont aujourd'hui très recherchés par les collectionneurs.

Une page a été supprimée de la version finale de l'album : elle se déroule juste après que le capitaine Haddock a fait exploser son réchaud pour avoir essayé de faire de la bouillie. Tintin se précipite vers le réchaud enflammé en disant « Votre sac, Capitaine ! Il va flamber ! » puis dégage le réchaud d'un coup de pied. Le feu atteint cependant un sac contenant des fusées de détresse qui s'allument, volent et explosent autour de Tintin et des autres, tentant d'y échapper tant bien que mal.

Le titre original choisi par Hergé pour cette histoire était Le Museau de la vache, titre rejeté par l'éditeur Casterman pour des raisons commerciales.

 

Fin mars 2005, une version en espéranto de cet album (intitulée Tinĉjo en Tibeto) est sortie aux éditions Casterman en collaboration avec le club Lille Villeneuve Espéranto, afin de fêter le centenaire du premier Congrès Universel d'Espéranto. Cette aventure a été choisie, car elle met en avant l'amitié entre les hommes (Tintin partant au secours de Tchang, le capitaine Haddock accompagnant Tintin malgré toutes les difficultés...) et l'accueil de la différence (avec le yéti qui participe au sauvetage de Tchang). La traduction est remarquable et fait même quelques allusions à la culture espérantophone : par exemple, la réplique du capitaine Haddock « Moi, j’ai rêvé de Napoléon, cette nuit : ce n’est pas pour ça que je le crois vivant, moi !... » (p10-c12) fut traduite par « Mi, ĉinokte, sonĝis pri Zamenhof : tamen ne pro tio mi kredas lin vivanta ! »

votez pour ce site au Weborama!

Tintin Collection

Copyright 2009 © Univers-Tintin. Tous droits réservés.
L’œuvre d’Hergé est protégée par le droit d’auteur.
Site non-officiel. Moulinsart SA n'est en aucune façon responsable de ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×