Au pays de l'or noir

Tintin au pays de l'or noir (1950) est le 15e album de bande dessinée des aventures de Tintin.

  • L'histoire

Alors que des rumeurs de guerre se font persistantes, le marché est envahi par de l'essence polluée qui fait littéralement exploser les moteurs... à explosions. Tintin embarque alors pour faire son enquête au Moyen-Orient.

(1ère version de l'album) : L'album est différencié de la publication hebdomadaire dans le Journal de Tintin, car Tintin ne débarque plus à Caiffa mais à Haifa dans ce qui serait la Palestine, alors sous mandat britannique. Il est arrêté par les Anglais, puis kidnappé par des militants de l'organisation juive Irgoun (mentionnée dans l'album mais pas dans dans la version journal) qui l'ont confondu avec un certain Goldstein, agent sioniste qui doit venir d'Europe. Il est ensuite kidnappé par des Arabes, qui le conduisent auprès de leur chef Bab El Ehr. Tintin retrouve plus tard le docteur Müller, lequel travaille désormais pour le compte d'une compagnie qui tente par des moyens illicites de prendre le contrôle des puits de pétrole. Müller enlève ainsi le jeune prince Abdallah, le fils de l'émir Ben Kalish Ezab, pour obliger ce dernier à chasser de son territoire les concurrents anglais.

(2e version de l'album) : Tintin débarque au Khemed, où une lutte de pouvoir oppose l'émir Mohammed Ben Kalish Ezab au cheik Bab El Ehr, chacun financé par une compagnie de pétrole différente, respectivement l'Arabex et la Skoil Petroleum. Tintin retrouve par la suite le docteur Müller, qui travaille désormais pour le compte de la Skoil. Ce dernier enlève le jeune prince Abdallah pour obliger l'émir à chasser l'Arabex de son territoire et permettre à la Skoil de contrôler les puits de pétrole.

(fin commune aux deux versions de l'album) : Tintin libère Abdallah et arrête Müller, qui s'avère être un agent secret travaillant pour le compte d'une puissance étrangère (celle-ci restera inconnue au lecteur) qui voulait contaminer l'essence de ses adversaires pour mettre toutes les chances de son côté en cas de guerre. Il met la main sur le produit servant à falsifier l'essence et l'envoie au professeur Tournesol. Celui-ci conçoit au bout de quelques semaines de recherches un "antidote" neutralisant les effets de ce produit dans l'essence. La guerre est ainsi évitée.

  • Le saviez -vous ?

Tintin au pays de l'or noir est un album à part dans les aventures de Tintin. Normalement, il aurait dû suivre Le Sceptre d'Ottokar, et son thème, le sabotage de l'essence, évoquait, comme les deux précédentes aventures de Tintin, les manœuvres pour déstabiliser les démocraties (par injection de fausse monnaie dans L'Île Noire, par une tentative d'Anschluss dans Le Sceptre d'Ottokar) et les menaces de guerre. Mais la guerre éclata vraiment et vint interrompre le travail d'Hergé, et ce n'est qu'en 1948 qu'il reprit ce récit, publié d'abord dans le Journal de Tintin. La première version en couleurs sortit donc sous forme d'album en 1950.
C'est pour cette raison que le capitaine Haddock et le professeur Tournesol en sont largement absents, hormis quelques cases insérées pour expliquer leur absence : ils n'étaient en effet, lors de l'écriture du scénario originel, pas encore apparus dans l'univers de Tintin. Afin d'expliquer l'arrivée imprévue du capitaine Haddock dans les dernières pages de l'album, Hergé eut recours à une astuce : en fin d'album, le capitaine essaie de raconter le motif « à la fois très simple et très compliqué » de cette absence. Interrompu de multiples fois, il finit par renoncer dans l'énervement.  L'absence de Tournesol, elle, sera palliée par une lettre du professeur mentionnant les expériences qu'il effectue sur le mystérieux produit (à l'avant-dernière page), et par une photo du château de Moulinsart à moitié en ruines "après les premières expériences" (à la dernière page).
En 1971, à la demande de ses éditeurs anglais, Hergé modifia certains éléments de l'histoire trop près de l'actualité de 1948. Ainsi, les luttes entre terroristes juifs et arabes pour le contrôle de la Palestine se transforment en lutte de pouvoir, les policiers anglais sont arabisés et Haïfa devient la plus discrète Khemkhâh...

 

votez pour ce site au Weborama!

Tintin Collection

Copyright 2009 © Univers-Tintin. Tous droits réservés.
L’œuvre d’Hergé est protégée par le droit d’auteur.
Site non-officiel. Moulinsart SA n'est en aucune façon responsable de ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site